Lille pour la Paix

Lille pour la Paix

posted in: Maїdan | 0

15 mars 2014, dans la capitale du Nord de la France, des représentants de la communauté ukrainienne se sont rassemblés sur la Place de la République avec le slogan « Lille pour la Paix ». Le message fondamental revendiquait la non-intervention dans les affaires intérieures d’une république indépendante européenne : « Vive l’Ukraine libre ! », « La propagande de Poutine tue l’élection libre des habitants de la Crimée », « Poutine, hors de Crimée ! », « Poutine, criminel en Crimée ! », »Pour la démocratie en Crimée », « Stopper l’envahissement de l’Ukraine par Poutine ! ».

Il n’existe personne aujourd’hui qui n’ait entendu parler des événements en Ukraine. Les Ukrainiens ressentent un soutien chaleureux de la société française. Pour soutenir notre action, sont venus non seulement des français mais aussi des citoyens d’origine russe, biélorusse, lituanienne, syrienne et italienne.

Madame Karima Delli, Député européenne, Ecologie les Verts, est venue à la rencontre des manifestants pour exprimer sa solidarité avec l’Ukraine et unir sa voix aux demandes des manifestants.

« Je suis rentrée récemment d’Ukraine. Les Ukrainiens ont besoin de notre soutien, ils ont réussi une magnifique révolution au nom des valeurs européennes qui concernent chacun. Exigeant l’exécution de leurs droits dans un contexte de corruption inouï, les Ukrainiens ont besoin de … et de lois , afin d’éradiquer définitivement la corruption de quelque pouvoir que ce soit à l’avenir. Ils aspirent à la liberté d’expression de leur pensée,  au maintien des droits de l’homme, des valeurs européennes et nous devons donner notre soutien pour l’accomplissements de tels changements.» C’est ce qu’a déclaré cette députée, Membre du Comité des Affaires  et des questions sociales  et du Comité des questions du développement régional au Parlement européen.

« Je condamne les actions de Poutine et ses motifs mensongers dont il se sert pour envahir un état indépendant. Il n’y a aucune opposition pro-européenne ou prorusse. Je rentre d’Odessa, c’est une ville russophone — les habitants y parlent russe mais insistent  pour se dire Ukrainiens. Cette partition de l’Ukraine qu’on s’efforce aujourd’hui de nous montrer n’existe pas. Ces gens exigent d’abord et avant tout leurs droits et la dignité.»

Nous rappelons que la communauté ukrainienne, dès les premiers jours de la protestation sur le Maïdan, a soutenu par ses actions les aspirations de ses compatriotes. Cet hiver, grâce à l’aide des représentants de l’ancienne diaspora, on a pu effectuer l’envoi , à Kiev, de 20 sacs de vêtements chauds pour les participants du Maïdan. De même, les paroissiens de l’église gréco-catholique de l’Archange Saint Michel ont collecté une aide médicale pour l’hôpital mobile. Toute l’aide récoltée a déjà trouvé ses bénéficiares parmi les héros du Maïdan qui ont souffert des actes sanglants perpétrés à leur encontre.

Le Collectif des Ukrainiens de Lille recueille rapidement des membres. Les étrangers qui s’inscrivent dans la groupe « Les Ukrainiens à Lille, France» sur Facebook, écrivent ouvertement : «Je suis Français, mais mon sang est Ukrainien. »

Gloire à l’Ukraine!